#10 Observer le genre dans la coopération décentralisée

FICHE TECHNIQUE N°10

Observer la prise en compte du genre dans la coopération décentralisée

En 2012/2013, le projet ROEG a accompagné la structuration d’un réseau Genre et Développement dans la région Rhône-Alpes en France. Cette fiche #10 est extraite du rapport de mission final. Le réseau « genre et développement » de la région Rhône-Alpes est désormais membre du projet ROEG.

A. Recommandations et pistes de réflexion pour les collectivités territoriales françaises

La mise en place de réseaux-observatoires « genre et développement » au niveau local (une région, un département, une ville) semble un moyen efficace d’intégrer la prise en compte du genre dans les actions portées par les collectivités et de capitaliser et suivre les acteurs existants impliqués sur ces questions.

B. Recommandations et pistes de réflexion pour les Ministères et les structures en charge de la coopération décentralisée et les réseaux multiacteurs

Afin de permettre une réelle intégration des questions de genre et développement dans la coopération décentralisée, il est fondamental de permettre l’accompagnement des collectivités dans ce processus. Ainsi, les Ministères concernés par la coopération décentralisée (ministère des Droits des femmes, ministère des Affaires étrangères…), ainsi que les structures chargées d’accompagner les collectivités territoriales (AFCCRE, Cités Unies France…), ou encore les réseaux multiacteurs et structures associatives ayant un rôle dans la coopération décentralisée (ex. Resacoop en Rhône-Alpes, Centraider en région Centre, Radsi en Aquitaine…), doivent jouer un rôle d’accompagnement des collectivités en faveur de l’intégration du genre dans leurs actions.

Télécharger la fiche #10 (PDF – 475 ko)