Missions et objectifs

Les missions du ROEG

Le projet ROEG se justifie par la nécessité de renforcer le dialogue sur les rapports sociaux de genre et d’assurer une veille politique et scientifique autour des inégalités des femmes et des hommes. En ce sens, il est nécessaire de développer et d’appliquer des outils et de renforcer les compétences des institutions et des acteurs chargés d’observer les inégalités et de les divulguer aux fins d’influencer les politiques publiques pour une meilleure intégration des questions de genre, en vue de l’atteinte effective de l’égalité.

A ce titre, le projet ROEG se propose d’identifier, de recenser et de soutenir les observatoires de l’égalité de genre existants.

De tels observatoires existent depuis peu dans certains pays et tentent de mesurer, recenser et évaluer les inégalités et leurs évolutions, afin de les rendre visibles, d’en faire un objectif clé des politiques publiques et d’en mesurer les effets. Mais ces observatoires restent rares et n’ont pas encore acquis tous les atouts techniques et politiques qui leur permettraient de jouer pleinement leur rôle.

Les objectifs du ROEG

La disponibilité et la fiabilité de données pour une mise en œuvre de planifications sensibles au genre représentent un enjeu de taille dans tout l’espace francophone. L’association Genre en Action, à travers le projet ROEG, souhaite contribuer au renforcement des observatoires de l’égalité de genre (OEG), portés par les gouvernements et/ou la société civile, par leur mise en réseau en vue du développement de leurs compétences et capacité d’action (sur le terrain, recherche, plaidoyer…).

Fruit des réflexions menées par Genre en Action depuis plusieurs années, le ROEG mobilise des compétences, des outils et des partenaires pour une démarche originale et inédite de renforcement des institutions et des organisations de la société civile de la lutte contre les inégalités de genre. Le projet répond à une forte demande émanant tant de la société civile (des femmes notamment) que des décideurs engagés dans la lutte contre les discriminations, en France et dans les pays francophones. Les protagonistes de l’aide publique au développement, y compris en France, ont désormais reconnu la nécessité de prendre l’approche genre en compte. Le ROEG est un outil construit avec et pour eux.

Objectif général

Participer à la réduction des inégalités entre les femmes et les hommes, favoriser des processus de développement et œuvrer pour permettre la pleine participation de tous les groupes défavorisés, dont les femmes, à la mise en place de politiques, programmes et projets de développement.

Objectif spécifique

Des observatoires performants et indépendants dans 10 pays partenaires d’Afrique subsaharienne et de France mesurent les progrès et inégalités de genre objectivement et deviennent des outils indispensables pour les décideurs et acteurs francophones du développement œuvrant pour une réelle égalité entre les hommes et les femmes qui disposent ainsi des informations fiables et complètes nécessaires pour intégrer transversalement la perspective genre dans leurs politiques et actions publiques et législatives.

  • le Réseau d’Observatoires de l’Egalité de Genre recense et analyse les observatoires de genre, ou qui intègrent l’égalité de genre, existants ;
  • le ROEG sensibilise et mobilise des acteurs et utilisateurs des observatoires et favorise une dynamique collégiale et l’émergence d’outils de travail ;
  • le ROEG est un outil de formation à l’égard des personnes déjà impliquées dans des observatoires de genre mais également un outil de communication à l’égard des décideurs et des différents acteurs, à travers les médias, les TIC et le plaidoyer à divers niveaux. L’appropriation de l’approche genre est stimulée par l’utilisation de l’ensemble des données récoltées ;
  • le ROEG permet le suivi de l’amélioration du fonctionnement des observatoires et de leur influence sur les politiques et programmes de développement, au Nord et au Sud par la mise à disposition de données pertinentes, par l’interpellation et la fonction de veille et d’alerte.
A ces fins, les résultats attendus sont donc les suivants :

Télécharger le document:  Fiche descriptive du projet ROEG 2011-2015